Ambiguïtés érotiques

 » Des ombres mystérieuses, des corps réduits à des contours, de mystérieuses créatures qui surgissent dans le reflet des miroirs, et toujours et encore ce corps de la femme.

Les photographies de Pierre Joël sont des ambiguïtés érotiques.

Avec ses œuvres symboliques et parfois surréalistes il explore les mystères du corps : la nudité sans tabous lui sert de moyen d’expression dans son parcours photographique. Il met en scène les femmes, parfois sous forme de séduisantes icônes, d’autres fois comme des créatures fragiles mais qui restent toutefois ambiguës et insaisissables.

Pierre Joël expérimente autant avec le corps qu’avec le support lui-même. Il renonce à la retouche numérique et revient vers les origines et les pionniers de la photographie : Les effets caractéristiques dans ses images sont obtenus par des miroirs, du verre, des plaques de métal réfléchissant et bien d’autres matériaux.

Ses œuvres acquièrent ainsi un charisme mystérieux et une authenticité, qui font que ses photographies soient si particulières. « 

Stefanie Kinsky, Journaliste